Programmation 2018

  • 6 octobre avec Mathieu Heyraud, 

Une page « événement » est consacrée à cette journée un peu particulière en l’honneur des 20 ans de l’association.

  • 17 novembre  Pour le plaisir! avec Vidal Bini 

de 14h45 à 18h au gymnase de la Veüe 

À partir d’un dialogue entre l’anatomie du corps humain et l’imaginaire, Vidal Bini propose d’aborder la danse comme un territoire ludique, à explorer et à découvrir en s’affranchissant des codes techniques et esthétiques. 

Pour se mettre en mouvement, se mettre en jeu, seul ou en groupe. Et surtout, pour le plaisir de danser.

Vidal Bini est danseur et chorégraphe. Pourtant, ses créations ne peuvent se résumer au seul champ de la danse. Entouré de plasticiens, de musiciens et d’improvisateurs de différentes disciplines, il élabore des dispositifs au croisement de plusieurs arts d’où émergent des objets protéiformes. Des propositions singulières, où l’expérimentation et l’inattendu sont les bienvenus, où le public est proche de l’action, y participant même parfois.

Né en France, il étudie à l’École de Danse de l’Opéra et au Conservatoire National Supérieur à Paris. Il rejoint le Ballet de l’Opéra du Rhin en 2000, et devient artiste indépendant en 2003. Il travaille avec Felix Ruckert entre 2003 et 2010, avec le Grand Jeu (Louis Ziegler) depuis 2003, et plus récemment avec S-H-I-F-T-S et Clément Layes à Berlin, Aurélie Gandit et Perrine Maurin à Nancy. En parallèle, il collabore avec d’autres artistes comme Robert Clark (Londres/Copenhague), Lorenzo Gleijieses (Naples), Guillaume Marie (Paris)… 

Pour en savoir plus c’est ici

  • 8 décembre avec Annick Charlot,

de 14h à 18h au gymnase de la Veüe (ATTENTION HORAIRE)

Cette année, deux stages auront lieu avec Annick Charlot chorégraphe de la compagnie Acte,.

Par le passé, Danse sur Loire a, à plusieurs reprises fait intervenir Annick Charlot pour des stages qui ont apporté à leurs participants beaucoup de bonheur et nous avons décidé lors de l’assemblée générale de la faire intervenir deux fois pour pouvoir pousser un peu plus avant le travail avec elle.

ANNICK CHARLOT / COMPAGNIE ACTE – Lyon
« Par la danse, appartenir au commun »

Après un parcours universitaire, Annick Charlot embrasse en 1986 une carrière de danseuse contemporaine pendant plus de 12 ans, dans les compagnies Hallet Eghayan à Lyon et la compagnie des Opailleurs à Paris. Elle fonde ensuite la Compagnie ACTE, à Lyon, dont elle devient chorégraphe et directrice artistique en 2000 . Elle y crée plus de 15 pièces majeures, soutenues pour nombre d’entre elles, à Lyon, par la Biennale et la Maison de la danse. la Compagnie Acte est aujourd’hui active et visible sur le plan régional, national et européen, présentant son travail sur différents territoires.

Annick Charlot est mue par le désir de créer une continuité entre l’art et le monde et de défendre « l’art comme manière de faire société ». Cet engagement au monde infléchit sa démarche de création qui, dès 2008, s’écarte des lieux dédiés à la danse pour investir l’espace public de la ville, passe de la scène à l’espace commun, va jusqu’à inscrire le public dans le processus de création.

LIEU d’ÊTRE, manifeste chorégraphique pour l’Utopie d’habiter, créé pour la Biennale de la danse de Lyon 2010 marque en ce sens un tournant, une signature. Depuis cette date, de multiples créations in situ prolongent ces recherches pour insérer la danse dans les paysages de la vie, associer spectateurs, « complices » et artistes dans le geste artistique ; acte « poélitique ». Ainsi, JOURNAL d’un SEUL JOUR en 2016, et aujourd’hui PUBLIC·QUES ! ou SORCIERE ! (2018-2021 – Dyptique en création, sur la place des femmes dans l’espace citoyen)

Son désir de transmission la conduit depuis toujours à encadrer des ateliers, conférences-dansées et master-class qui sont aussi des espaces de recherches et d’expériences.
Elle nourrit son énergie artistique de collaborations avec des artistes, mais aussi chercheurs, architectes, sociologues, géographes… Elle est régulièrement invitée à présenter ses projets lors de conférences publiques.

PASSAGES, PAS SAGES !
Passage bruyant, ininterrompu, rapide, silencieux, d’un promeneur, d’une foule, d’une armée,
passage d’un obstacle, passage d’un tourbillon, passage poétique;
Passage de l’eau, du courant électrique, d’une comète, passage sensible,
passage nuageux, difficile ou heureux…passage d’une époque, d’une heure…
Passage de la Manche, d’un col, d’une ligne de démarcation. Passage étroit, important ou amoureux…
Passage d’un état de corps à un autre, de la colère à la joie, à l’age adulte ou à l’état gazeux,
Passons de la pensée au geste, de l’intention à l’action, de l’intime au commun, d’un monde à un autre…
Accélérer, assurer, attendre, conditionner, déceler, reproduire, interpréter,
empêcher, favoriser, gêner, guetter, interdire, interrompre, marquer,
observer, permettre, provoquer, s’opposer; laisser… les traces de son passage.
Le passage est une danse, la danse un passage,
tout autant un espace, qu’un temps, toujours un mouvement,
tout autant une action, qu’un lieu.
C’est aussi une transformation, une métamorphose
Je crois au mouvement, au point de passage, aux voies de passages,
De l’immobilité à la danse, passage au pas sage !
Ensemble, joyeusement nous les parcourrons.

Pour en savoir plus c’est ici.

  • le 26 janvier avec Céline Larrère, (attention  cette date a été modifiée)

de 14h45 à 18h au gymnase de la Veüe 

Une petite vidéo de Vidéoform « Rurbanisme » ou la transposition ludique des comportements urbains en rase campagne pour avoir une idée de son travail ici

  • le 2 février encore avec Annick Charlot,

de 14h à 18h au gymnase de la Veüe (ATTENTION HORAIRE)

Deuxième étape de notre voyage avec Annick Charlot.

  • le 9 mars avec Lily Jaillet

de 14h45 à 18h au gymnase de la Veüe

Une entrée dans l’univers épicé des danses de salon et de la SALSA.

 

  • le 30 mars  avec Annick Manon Cazes,

de 14h45 à 18h au gymnase de la Veüe

Pour écouter un entretien (sur une radio lycéenne) de Manon c’est ici

  • le 25 mai  avec  Manon Contrino,

de 14h45 à 18h au gymnase de la Veüe

pour en savoir plus c’est ici